Mode : la vigne aussi s'emmitouffle l'hiver au Québec!

November 9, 2014

Au Québec, s’il y’en a une qui hiberne tranquillement, c’est bien la vigne...

On ne vous apprend rien si on vous dit que le principal ennemi de celle-ci par chez nous, c’est le climat, et les hivers particulièrement rudes. En effet, des dommages sont inévitables sur la vigne dès -15°C. Alors, comment font les vignerons québécois pour protéger la vigne des -30°C qui s’abattent régulièrement sur le Belle Province de décembre à mars ?

Tout d’abord le choix des cépages à été déterminant. Au Québec, on cultive principalement des cépages hybrides et rustiques, capables de résister aux grands froids, à la neige et au possible regel du printemps.

Les connaissez-vous ?                              

En rouge, on retrouve principalement le Frontenac, le Maréchal Foch, le Sainte-Croix, le Sabrevois, le Baco Noir et le Marquette. En blanc, les cépages les plus couramment utilisés sont le Vidal et le Seyval, le Vandal Cliche, l’Eona et le Cayuga.

Ensuite, il faut s’occuper de protéger la vigne directement. Pour cela, les producteurs la buttent à l’automne avec de la terre proveant du milieu des rangs. Les vignes sont taillées de manière à conserver une structure de base à ras du sol, et à l’automne, on protège cette structure du gel avec une couverture de terre d’environ 20 centimètres. Quand vient le printemps, on débutte la vigne !

C’est grâce à ces techniques ultra élaborées que les Québécois peuvent consommer des vins du terroir.

Tchin ! Tchin !

Tags:

Please reload

Featured Posts
Please reload

© 2013 - Créé par Bulles Mousse et Tanins