Abrigo Giovanni : les sentinelles territoriales

L’histoire du domaine commence en 1968 par la venue de Giovanni Abrigo et de sa femme Maria dans la belle région des Langhe, à Diano d’Alba de Treiso. Ils achètent une ferme qui leur fait aujourd’hui office de cave historique et de maison familiale. À l’époque, le couple gère ce qui était alors une ferme langa typique; ils élèvent du bétail pour la viande bovine et des petits animaux de basse-cour, cultivent des céréales, des noisetiers, des vergers, et bien sûr, des vignes pour une production alors uniquement dédiée au cépage Dolcetto.


Vers le milieu des années 1980, leur fils Giorgio entame un projet d’expansion du vignoble familial, réorganisant certaines parcelles (dont celles de Sori dei Crava qui sont aujourd’hui parmi les plus réputées de la commune de Diano d’Alba) et plantant de nouvelles vignes sur des terroirs où sols, climat et exposition sont les plus appropriés. Il construit également une nouvelle cave pour l’élaboration et le vieillissement des vins. Tout cela conduit à la création de nouvelles cuvées et avec l’aide de sa femme Paola, le domaine prend un tournant commercial et leurs vins sont finalement vendus à l’export.

L’aventure familiale se poursuit avec Giulio et Sergio, les deux fils de Giorgio et Paola. Tous deux diplômés de l’école d’œnologie d’Alba, leur engouement pour le monde de l’agriculture et de la viticulture les mène directement au vignoble familial, ce qui donne un nouvel élan à la famille qui a depuis investi une énergie considérable dans la gestion de nouveaux vignobles et l’expansion de la cave.

Ils font entre autres l’acquisition de vignes sur la parcelle Ravera où le Nebbiolo qui y pousse est utilisé pour l’élaboration de leur Barolo Ravera, la plus prestigieuse de leur cuvée.

Ils possèdent désormais 13 hectares de vignes, principalement situés autour de la cave dans la commune de Diano d’Alba, mais aussi dans les communes de Grinzane Cavour, Roddi et Novello. Ils y cultivent les beaux cépages du Piémont tels le Nebbiolo, le Dolcetto, le Barbera, le Favorita et l'Arneis, et les laissent s’exprimer de la façon la plus naturelle possible en limitant les interventions.

Leur chai, finalisé en 2019, réunit les différents locaux construits par les précédentes générations de la famille. Il est bâti avec des matériaux éco-durables pour réduire les déchets et les émissions. Les activités quotidiennes prônent la réutilisation et le recyclage des matières premières, et le vignoble en entier est soutenu par une agriculture raisonnée.

Ainsi, les membres de la famille Abrigo sont de vraies ‘’sentinelles territoriales’’, nom donné par l’UNESCO aux personnes qui travaillent dans les Langhe et qui défendent le paysage viticole, déclaré patrimoine mondial en reconnaissance de ses caractéristiques rurales et culturelles exceptionnelles.


Importés en Privé :


caisses de 12 bouteilles